Manyara, Serengeti, Ngorongoro, Tarangire

 

Le parc du MANYARA

se visite en une petite demie-journée. Nous sommes rentrés dans ce parc vers 13 h 30 et le soir avons été hébergés au SERENA. Ce parc est attachant et c’était notre première rencontre avec la faune et la flore de l’Afrique de l’est.

Acacia du Manyara

 

Les photographies reproduites sur ce site sont la propriété exclusive de leurs auteurs. La reproduction par n’importe quels moyens que ce soit sans l’accord de l’auteur est illicite !

Photo un peu agrandie Superbe, mais exige une connexion rapide (ADSL)

 

Lac de Manyara

Nous avons rencontré des babouins dès l’entrée, puis de majestueuses girafes, des buffles, impalas, zèbres, phacochères, gnous et vu beaucoup d’oiseaux sur le lac ( flamants roses, vautours, etc. )

Les paysages sont extraordinaires, parfois la végétation est abondante et les espèces sont très variées.

 

Le SERENGETI

est immense et il faut y rester au moins 3 jours ou se contenter d’une partie selon la saison. Pour cela une bonne agence doit vous conseiller en fonction de vos dates de départ.

Nous avons eu la chance de voir la migration des gnous et zèbres.

Migration de gnous dans le Serengeti

Chaque année, par milliers, ceux-ci quittent le Serengeti pour aller au Massai mara voisin, au rythme de la saison des pluies (juin juillet dans le sens sud du serengeti – kenya et retour en novembre quand la petite saison des pluies revient en Tanzanie).

Lion dans un arbre au Serengeti

Ils empruntent deux itinéraires et nous étions logés au SERENA, dans le corridor ouest, à l’endroit où se trouvait la migration. Cette année les pluies ont été faibles et la migration va très vite.

Les paysages sont impressionnants: vastes prairies alternent avec crêtes montagneuses et zones de collines, des forêts.

La mouche tsé tsé aussi était présente et nous avons eu plus peur d’elle que des lions, guépards, léopards. Nous avons été piqués plusieurs fois et à l’heure où vous lirez ceci nous dormiront peut être. A ce sujet, je vous suggère de visiter le site de Nathalie très bien réalisé.

 

Le NGORONGORO

est un véritable amphithéâtre : les animaux sont sédentaires car ils profitent de ce refuge unique au monde qui leur offre une protection naturelle et toujours de l’eau car les pentes retiennent
l’humidité.

C’est le paradis des animaux et les paysages sont fantastiques

Hippopotames dans Le Ngorongoro

La visite du cratère a été un moment exceptionnel au milieu de tous les grands animaux et oiseaux de l’Afrique de l’est : une telle concentration est étonnante.

Lions dans le Ngorongoro

Le SERENA Lodge est sur le bord du cratère, en hauteur et la vue est grandiose depuis les terrasses, mais il est suffisant d’arriver le soir à l’hôtel pour passer la journée du lendemain dans le cratère.

En effet, cet hôtel est très beau (paraît-il l’un des plus beaux du monde !!) mais on ne peut pas sortir car c’est dangereux : lions et buffles peuvent surgir de la foret.

Nous sommes donc dans une belle prison dorée.

 

Le parc du TARANGIRE

nous a impressionné avec ses énormes baobabs qui semblent écraser même les éléphants, puissants et parfois agressifs, notamment quand la femelle veut protéger ses petits.

Il vaut mieux avoir un chauffeur prudent qui ne se croit pas plus fort que les animaux.

Elephant dans le parc du Tarangire

Pendant la saison sèche les troupeaux se rassemblent autour de la rivière Tarangire,

Zèbres dans le Tarangire

Sopa Lodge dans le parc du Tarangire

bordée parfois de palmiers et où barbotent les hippopotames. Les paysages sont fantastiques et deux jours sont agréables. Là, nous avions retenu le SOPA lodge : fabuleux !

 

Visite d’un village massai

situé entre le parc du Manyara et le Ngorongoro. Nous avons été émus par autant de dénuement. Les massais sont autorisés à emmener leur troupeaux boire dans le cratère à condition de conserver leurs modes de vie traditionnels de pasteurs nomades.

Village massaï

Cette zone est un bout de l’Afrique telle qu’elle était il y a plus de 100 ans. Ici l’homme et la faune cohabitent mais nous ne savons pas qui est le plus démuni des biens matériels.

Entrée du village massaï

Le feu reste allumé toute la journée dans la case qui leur sert de maison car ils n’ont ni allumettes, ni briquet.

Ils sont habillés de rouge car les lions craignent cette couleur qui ressemble au feu. Si vous y passez, vous pouvez apporter une boite ce n’est ni cher, ni lourd.

Pour visiter le village, il faut payer 50 dollars (on ne sait pas si c’est pour 2 ou pour toute une voiture puisque nous n’étions que deux) et nous n’avons pas regretté.

Cet argent a été donné au chef du village qui le répartit en fonction des besoins aux autres massais ou achète des denrées. Ils fabriquent des bijoux en perles et cuir et autant acheter quelques souvenirs ici.

Tribu de massai

Visage de massaï

Masaï

Si vous avez des vêtements d’enfants, des stylos ( il y a une école , enfin une hutte en paille et terre), pensez à eux

Malgré ce paiement, nous n’étions pas très à l’aise avec notre beau 4×4 et étions un peu des voyeurs.

Nous avons fait quelques photos et les visages des personnes peuvent vous donner une idée de leur bonheur.

Groupe masaï

Par contre ailleurs, en Tanzanie dans les hôtels ou sur les marchés, nous avons trouvé des gens très souriants, plaisantant toujours comme c’est souvent le cas en Afrique.

Peter, notre guide

Nous avons fait un très beau voyage qui correspondait à un rêve lointain et tout s’est merveilleusement bien passé grâce à la présence de

notre guide francophone PETER de l’agence SHIDOLYA

Il est excellent pisteur d’animaux et chauffeur, discret, disponible (nous partions tôt et rentrions le soir à l’heure du coucher du soleil emportant le pique-nique préparé par l’hôtel ( mais ceux qui le souhaitent peuvent faire plus de farniente et revenir déjeuner à l’hôtel).

Tous les hôtels étaient d’excellent niveau, propres, avec des repas variés, raffinés.

La voiture était nettoyée chaque soir et en plus PETER est très sympa.

Merci à toi si tu lis cet article et un grand merci aussi à JOHN , un responsable de l’agence qui parle bien le français et donne de bons conseils par mail.

Avec eux vous ne serez pas déçus !!!

Notre 4x4 de safari

PARTEZ CONFIANTS, moi je n’ai été rassurée qu’en arrivant à l’aéroport et en voyant que nous étions attendus par le guide qui nous a conduit dans un hôtel d’ARUSHA, le colobus.

N’hésitez pas à dialoguer avec nous par l’intermédiaire de notre espace réservé du forum, nous nous ferons une joie de vous répondre.

 

WebAnalytics - AT Internet


Laisser une réponse

obligatoire

obligatoire

option