Témoignage d’un Safari en montgolfière

 

SAFARI VU DU CIEL

ENZO et DANY

SOUVENIRS 2006

Enzo et Dany

 

Les photographies reproduites sur ce site sont la propriété exclusive de leurs auteurs. La reproduction par n’importe quels moyens que ce soit sans l’accord de l’auteur est illicite !

Photo un peu agrandie Superbe, mais exige une connexion rapide (ADSL)

 

Parcours initialement prévu :

Vol de Zanzibar avec Zan Air vers le Seronera Destination :

Parc du Serengeti avec Vol en Montgolfière au 12/01/06

Parc du Tarangire du 12 au 13/01/2006

Parc du Lac Manyara du 13 au 14/01/2006

Retour vers Arusha par route, puis envol vers Zanzibar toujours avec Zan Air.

Le parcours idéal quoi !!! Mais, il y a TOUJOURS généralement un mais qui fait que…

 

MAIS…

…procédons plutôt par ordre :

* Tamasha Afrika Ltd.*

Bannière de Tamasha Afrika

où plus exactement : MATHEW

Il est important et primordial pour moi de vous parler de la personne qui nous a permis de faire ce safari. Sa précence durant tout le safari à été non seulement importante mais également appréciée à tous les niveaux, vous comprendrez pourquoi dans la suite du récit.

En réalité c’ est la deuxiéme année, que Mathew, mon ami, nous organise un safari.

Mathew, notre guide

Il est jeune, intelligent, a fait ses études en Australie, parle Anglais, Francais mais aussi Japonais sans oublier le Swahili bien entendu. Son bureau est à Nairobi, il est possible de le contacter toute l’année, il mettra à votre disposition sa gentillesse, ses connaissances pour les plus beaux safaris.

on regarde de tous les côtés

Il connaît parfaitement les parcours, la faune, la nature qui fait de son pays un petit joyau de l’Afrique.

Notre premier contact s’est fait via Internet en Novembre 2004. Il nous a donc organisé notre premier safari en Tanzanie au départ de Malindi (Kenya).

Nous l’avons payé (sans le connaître) par virement bancaire, son grand professionnalisme, son serieux n ‘a pas de prix !!!

Je souhaite à tous de le connaître un jour.

Bon voyage !

 

 

 

 

 

Tout près de l'avion...

 

 

 

 

Départ 09h30 avec le vol Zan air 5H-ZAY de l ‘aéroport Zanzibar pour arrivée prévue 12h15 à Seronera.

Escale à Arusha. Distance de Zanzibar : 335 km à peu près.

Le parc du Serengeti est compris entre le haut plateau du Ngorongoro et la route Musoma-Mwanza à l’Ouest qui éfleure le lac Victoria-Nyanza. Au Sud-Est entre le lac Eyasi et celui de Ndutu, la zone de Conservation du Ngorongoro. Au sud-Ouest il y a la réserve de Maswa, et à l’Ouest, la réserve de Grumet. Enfin au Nord, au delà de la frontière avec le Kenya, la réserve naturelle du Masai Mara.

Escale à Arusha

A l ‘arrivée…

Nous venons d'arriver

 

 

 

 

 

prenons place !

 

 

 

 

…Mathew, notre guide en tee-hirt rayé et Kindou (tee-shirt rouge qui à été notre chauffeur pendant tout le safari) nous attendaient.

 

Serengeti :

Dérive de la parole maa siringh qui signifie : La grande plaine.

maa siringh qui signifie : La grande plaine
l'animal se fond dans la nature
point de ravitaillement

Proclamé avec fierté en 1981, Patrimoine de l’humanité par l’Unesco, ce parc est comparable à un diamant unique à l’état brut et n’a vraiment aucune équivalence sur terre.

En aucun autre endroit au monde il n’existe un parc national, où un safari photographique puisse assumer à la fois toutes les caractéristiques de la vie animale. C’est ici, sur ces terres que sont tournés la plus grande partie des documentaires naturels ou animaliers.

quelques zèbres
au loin, la nature vit...
panneaux indicateurs

Tous les animaux y sont, vraiment tous. Il faut savoir bien entendu où les dénicher….

Ici, il y a la plus grande concentration animale au monde. Un million six cent mille herbivores, desquels 1,2 million prennent part à la grande migration annuelle, trois millions, si l ‘on considère également les résidents dans la zone de conservation.

les girafes, elles sont élégantes

Lions, hyènes, léopards, chacals par millions. Il existe 500 espèces d’oiseaux. N’oublions pas les girafes.

Je les trouve élégantes.

Au coucher du soleil , rouge et énorme, on le voit descendre sur cet univers doucement, et au travers on peut observer les silhouettes des girafes.

Entre Novembre et Mai, presqu’un million et demi de têtes entre gnous, zèbres qui mugissent dans l ‘attente de la tombée de la nuit, alors que la grande partie de leurs petits sont en train de naître…

A savoir, en 1921 le Serengeti était une réserve de chasse, et c’est grace à famille Grimek, que celle-ci est devenue réserve naturaliste en 1951. En leur mémoire, une stelle leur a été dressée…

… en haut du Cratère de Ngorongoro.

Peu de temps après, cette dernière a été transformée en Parc National et d’autres terres se sont annexées jusqu’ atteindre 14.763 km2 de superficie….

Le parc est compris entre 920 et 1 850 mètres d’altitude du lac Victoria-Nyanza.

En la mémoire de la famille Grimek

Les différences d’habitats se limitent en une étroite gamme qui va de la savane plate aux herbes longues, d’une savane courte vers la part méridionale près de Ndutu aux savanes arborées dans la part centrale autour du fleuve Seronera. Acacias épais du côté de la zone de Lobo presqu’à la frontière avec le kenya, aux vastes étendues boisées : le soi-disant corridor occidental parcourt des fleuves Grumeti et Mbalagheti qui se jettent dans le lac Victoria.

Dans ces endroits vivent la Gazelle de Thomson, de Grant, les zèbres de Grant, les gnous à queue noire, élans de Jackson, autruches, oryx, et comme prédateurs surtout les guépards, les licaons et quelques lions. Bien entendu, les hyénes, les chacals…

Dans la zone septentrionale du parc, il y a beaucoup de collines et d’arbres.

La vue de notre chambre

Les bois et la savane s’alternent de façon magique comme les cases d’un jeu d’ échec,

pour ensuite devenir très verts auprès des rives des fleuves Grumeti, Bologonja et Mara.

Dans ces lieux on trouve sans problèmes de grands troupeaux de buffles, d’éléphants, de girafes masai, d ‘impalas et dans les zones intermédiaires singes rouges, colobes.

…ci-contre la vue que nous avions de notre chambre

Fleuves, hippopotames et crocodiles. C’est dans ce paradis nous avons passés deux jours…

Deux guépards allongés sous un acacia….

Notre premier jour dans le parc du Serengeti à été riche en émotions, nous avons assisté à une scène inimaginable.

Nous devons sans aucun doute ce souvenir a Kindou, notre chauffeur guide, silencieux, qui a su nous mener au devant de deux situations rares :

Deux guépards allongés sous un acacia

1) Un accouplement

une situation assez rare

aucun préliminaire

accouplement en nature

une fois terminé

Peu de préliminaires, dans ce cas le lion attend la lionne… elle relaxée, allongée tout près , se frotte à lui, puis après quelques minutes, ce roi de la savane se lève et la monte, rugi vers la fin, la mord, le tout dure seulement quelques minutes, puis, il urine et frotte ses pattes sur le terrain….elle se roule dans l’herbe …ils attendront à peu près 5 minutes et répèteront l’acte sexuel.

2) Le repas d’une lionne aux prises avec un zèbre. Loi de la nature !!!

le repas en nature

 

 

 

 

 

la loi de la nature !

 

 

 

 

Presque invisible, sa couleur est tellement similaire à celle de la savane. Elle avait le museau plein de sang, elle était énorme, je n’avais jamais vue une lionne comme cela. Un peu loin du véhicule mais nous étions tous équipés de jumelles et de caméra. Le zoom sur le film en est la preuve. Sur l’appareil photo, pas évident du tout…

rappelez-vous lorsque vous acheterez le vôtre : un bon zoom optique !!!

Deux jours dans le Serengeti…. Pourquoi… ??? simplement car notre programme à été changé. Il était prévu que le 12 au matin, nous fassions notre vol en Montgolfière, mais ….

Réveil 4h30 du matin

Réveil 4h30 du matin. Après un petit café excités comme des puces : jeep jusqu’au lieu de l ‘envol. Il arrive, bien entendu que la nature parfois se rebelle. Malheureusement pour nous, la nuit précédente une tempête tropicale s’était abattue dans le Serengeti, et…

… le pilote après avoir attendu jusqu’à 7h.00 du matin, nous a annoncé que…

… le vol ne pouvait se faire.

Cause : le temps et surtout question de sécurité, trop de vent !!!

Enorme déception, nous avons fait retour au Serengeti Sopa Lodge, et avec Mathew, avons décidés de rester une nuit en plus au sein de ce paradis, d’annuler notre safari dans le Parc du Tarangire en espèrant que le jour d’après, le temps serait en notre faveur…

Mathew à ce moment-là nous a surpris, mais véritablement surpris !!!

Il nous a prouvé une fois de plus que l’on pouvait compter sur lui. Il s’est occupé de tout :

– le changement complet du programme

– une autre nuit non prévue au Serengeti Sopa Lodge

– l’annulation côté parc Tarangire

– le décalage du vol de retour vers Zanzibar

– la visite du Lac Manyara

– …

Merci, merci mille fois Mathew !!!

Merci, merci mille fois Mathew !!!

 

Pour certains, le chiffre 13 porte malheur, pour d’autres bonheur. Quant à nous ce chiffre 13, il est sûr restera gravé à jamais au plus profond de nous-mêmes.

Un rêve que nous avions tous en commun depuis plus de six ans !!! Nous pouvions toujours essayer de l’imaginer, nous étions loin, très loin de cette expérience sans doute unique…

…notre baptême en montgolfière !!!

Une véritable organisation où l’on pourrait penser que le coût est élévé, 400 $ n’est pas rien tout de même mais pour une heure de vol, si c’était à refaire, croyez-nous…

…cela en vaut la peine et vraiment jusqu’au dernier dollar.

notre baptême en montgolfière !!!

Un peu d’ appréhension pour certains. Notre montgolfière SIMBA contenait 16 personnes.

L’envol est assez bizarre, puisque le grand panier est couché sur le sol, avec des espaces pour deux personnes sur chaque partie. Il faut rentrer en position allongée pratiquement, et ne se relever qu ‘au moment où le ballon s’est complètement soulevé du sol.

Devant nous à perte de vue s'étale

Un spectacle éblouissant

Grandeur de la nature africaine

5h49 heure locale, un grand, très grand silence accompagné d’un sens de totale liberté. Devant nous à perte de vue s’étale l ‘immensité du Serengeti. Quel spectacle éblouissant, la grandeur de la nature africaine prend alors une toute autre imension.

Pourquoi vous cacherais-je qu’à cet instant, en mon fond intérieur, à la lecture de mon récit et en renvoyant ces photos les larmes me montent aux yeux ? Que c’est beau, oui, je vous l’avoue : je suis amoureuse de l’Afrique, de cette terre où tant de beauté est encore visible et où l’homme incrédule massacre malheureusement pour de l’argent.

Les premiers repérages d'animaux sauvages

Très vite, les premiers repérages d’animaux sauvages. Lions, gazelles, autruches, oiseaux puis comme sorti d’ un livre de fées, un léopard.

Chui en Swahili. Une vision ? non lui, élégant, mais furtif, nous avons eu le temps tout de même de l ‘observer, le filmer, et le photographier.

Un grand beau félin.

Puis, un hippopotame loin du fleuve, en train de chercher de quoi manger (les pluies n’ont pas étés aux rendez-vous), et à la vue de la montgolfière, mais surtout au bruit qu’elle faisait lors du lance feu s’est tourné vers nous, la machoire ouverte pour nous menacer.

des moments d'émerveillements

 

 

 

 

 

Au loin, un des animaux les plus dangereux de la savane africaine

 

 

 

 

Un des animaux les plus dangereux de la savane africaine. Très territorial. Son nom en swahili est Kiboko, en grec cheval de fleuve. Les hippopotames mettent bas sur la terre ferme, allaitent leur petit dans l’eau et vivent jusqu’à 30 ans.

On souhaiterait ne jamais atterir

Plus près du sol

Des images qui restent en tête

L'ombre de la mongolfière

Des vues magnifiques

Souvenirs extraordinaires

On voit le bas de la nacelle

Comment vous décrire notre ressenti ?

Chaque seconde est vécue intensément

Des vues à coupper le souffle

Mettre ces photographies ici concernant notre vol est notre façon à nous de vous offrir ces instants de bonheur et partager avec vous cette vue si extraordinaire. Comment pouvons-nous vous exprimer ce que l’on peut ressentir à cet instant précis ?

Découvrez la suite de ce récit en Tanzanie mais aussi et surtout…

 

WebAnalytics - AT Internet


Laisser une réponse

obligatoire

obligatoire

option