Santé, paludisme, typhoïde, diarrhée

 
Santé, vaccination fièvre jaune…

 

Baignade

Diarrhée

Douleurs abdominales

Fièvre jaune

Hépatite A

Paludisme

Problèmes concernant l’eau

Rage

Sida

Typhoïde

 

Conseils aux voyageurs se rendant en pays tropical

Posologies pédiatriques des Anti-Paludéens (Lariam, Malarone, Doxypalu, Savarine)

Dans notre trousse de secours : biafine, lopéramide, nifuroxazide

 

Avant le départ, souscrire une police d’assurance médicale couvrant tous les problèmes y compris le rapatriement par avion. Beaucoup sont partis et revenus sans le moindre bobo, mais comme dit le proverbe: « Une personne avertie en vaut deux ». A méditer !!!

Mettez aussi à jour votre carnet de vaccinations. La vaccination contre la fièvre jaune est obligatoire. Vérifiez votre vaccination contre le tétanos. Conseillé: vaccinations contre l’hépatite, la méningite…

La diarrhée du voyageur (turista) est souvent provoquée par l’absorption d’aliments contaminés par des micros organismes. Mains sales, crudités ou fruits pelés dans des conditions douteuses, consommation d’eau non bouillie sont les principales sources de la turista. La baignade dans une eau sale donnera le même résultat. La diarrhée peut être progressive ou bien au contraire instantanée, avec peut-être des vomissements accompagnés ou non de douleurs abdominales insupportables. Pensez à vous munir d’anti-diarrhéiques.

Pendant la baignade également ou plus simplement en marchant dans l’eau, un parasite du nom de schistosome peut pénétrer dans l’organisme de façon cutanée. C’est un véritable fléau. Connu sous le nom de bilharziose, ce parasite entraîne une inflammation suivie de démangeaisons. D’autres symptômes apparaissent ensuite. Les seules précautions à prendre sont bien entendu de ne pas prendre de bains de rivière en zone endémique ainsi que d’avoir une hygiène parfaite urinaire et fécale.

ATTENTION, évitez de marcher pieds nus dans le sable infesté ou sur la terre, vous pourriez dans les cas les plus graves, être victime de deux parasites : le Necator Americanus et l’Ankylostoma Duodenale. Vous auriez alors des douleurs abdominales ou épigastriques dès la migration du parasite. Le plus grave serait un retard de
développement chez l’enfant. Pour lutter contre cela, appelé l’ankylostomiase, un seul conseil porter des chaussures fermées.

Si, en France, cette maladie n’a pas fait de victime humaine grâce à la prévention, sachez qu’elle est encore vraiment d’actualité dans ces pays. Je veux parler de la
rage. Evitez tous les chiens au comportement étrange. En cas de morsure, frottez sans tarder avec de l’eau, savon et désinfectant. En cas de vaccin récent, des injections complémentaires seront nécessaires. La rage est une maladie à ne pas prendre à la légère. La seule issue finale en cas d’absence de traitement est la mort.

NE JAMAIS BOIRE de l’eau du robinet. Elle est impure. Evitez les glaçons et demandez des bouteilles capsulées que l’on ouvre devant vous. Afin de purifier l’eau, faites la bouillir pendant 15 minutes environ. Cette précaution aura pour résultat d’éliminer les virus de type protozoaire mais aussi les bactéries antériques. Pour l’eau, il n’est pas toujours facile de la faire bouillir. Soit se munir d’une résistance (on en trouve dans les grandes villes) soit se munir de pastilles de Micropur.

Page spéciale réservée au paludisme.

Médecins sans frontières

Précautions à prendre

Chaque année, malheureusement, par négligence, manque de précautions, des voyageurs meurentdu paludisme (ou malaria) ou voient leur séjour se transformer en cauchemar.

C’est certainement la maladie que vous devez le plus redouter mais contre laquelle vous pouvez lutter en prenant une prophylaxie anti-paludisme. Le paludisme est fréquent en Tanzanie.

Plutôt que de raconter n’importe quoi, je préfère laisser la place aux experts et remercie personnellementMr Benoît Lambert, du magazine: « L’état de la planète » (abonnement gratuit sur Internet).

Cet article rédigé par Anne Plat McGinn, chercheuse de l’institut Worldwatch, on ne peut plus clair que vous pouvez consulter sur

L’état de la planète :Anne Plat McGinn

Sachez simplement qu’une simple piqûre et c’est 8 à 21 jours après seulement que vous aurez les premiers symptômes. Si vous avez pris des anti-palludéens, dans ce cas, l’incubation peut prendre 1 an. Bien évidemment, vous serez revenu de safari et votre docteur qui se trouve en France n’y pensera même pas !!!

Fièvre, maux de tête, frissons, douleurs musculaires sont les signes reconnaissables de la maladie dont l’incubation prend une semaine. On pense alors à une grippe.

Malheureusement, il n’existe aucune solution bien précise contre cette maladie. C’est pourquoi la vaccination contre la fièvre jaune est obligatoire. Vous devrez présenter votre carnet de vaccination à l’aéroport.

L'Institut Pasteur

En attente de cette vaccination, après renseignements (11/06/2004) auprès de l’hôtpital de Reims Robert Debré, il s’avère que celle-ci doit avoir lieu 10 jours minimum avant le départ et coûte la somme de 32,03 euros.

Page spéciale concernant la fièvre jaune.

Vous trouverez tous les renseignements dont vous pouvez avoir besoin sur : http://www.pasteur.fr

Deux fois plus grosse qu’une mouche normale, la mouche tsé-tsé peut transmettre la maladie du sommeil bien connue sous le nom de trypanosomiase africaine.

La mouche tsé-tsé cause de bien des problèmes... La mouche tsé-tsé vue en gros plan

ATTENTION, les mouches tsé-tsé sont « friandes » de toutes sortes de parfums et lotions après-rasages mais également par les choses de grande taille se déplaçant. Il
n’y a pas de vaccin.

Il faut savoir que l’Afrique est malheureusement montrée du doigt en ce qui concerne la maladie du sida. Toutes les villes et tous les villages sont atteints. La totalité des prostituées sont séropositives, peu importe l’endroit où vous la trouverez, sachez-le.

Conseils plus généraux :

Trousse de secours pharmacie, surtout pour ceux qui partent en safari en zones éloignées. Ne pas oublier les médicaments spécifiques que l’on doit prendre.

Boire beaucoup, surtout pour les femmes. D’accord ce n’est pas drôle d’avoir envie d’uriner dans le 4X4, mais une cystite, c’est encore moins drôle. Il sera difficile de trouver le traitement. Pour celles qui y sont sujettes, à prévoir. Pareil pour les mycoses vaginales. Pas d’ovules en Tanzanie.

Crèmes solaires : indispensables. On en trouve mais les indices ne sont pas très variés. En cas de coups de soleil, pensez à la bonne vieille « Biafine », crème contre les brûlures.

N’oubliez pas vos lunettes de soleil, un chapeau, un collyre pour les yeux fragiles qui réagiront mal à la poussière des parcs et au soleil. Portez des vêtements clairs qui
absorbent moins la chaleur.

Drôles de pistes que celles utilisées par ces avions...
Drôles
de pistes
En plein vol devant le Kilimandjaro
Le
Kilimandjaro
Un travail au quotidien
Soigner…

 

Enfin sachez que les Flying Doctors, médecins se déplaçant en avion de jour pourront vous porter secours sur la plupart du territoire en cas d’urgence. Attention, leurs tarifs sont assez élevés.

Dar es Salam, un médecin français est installé pas très loin de l’ambassade de France.

 

WebAnalytics - AT Internet


Laisser une réponse

obligatoire

obligatoire

option