Cratère du Ngorongoro, Arusha, Zanzibar

0
64
Cratère du Ngorongoro
Cratère du Ngorongoro

 

Ngorongoro de nuit
Ngorongoro de nuit

La visite du cratère :

Il n’y a rien à dire, il faut regarder, ouvrir grand ses yeux, à la mesure de cette immensité, 

se laisser envahir par ses sentiments et regarder encore et encore…

Pour découvrir le début de ce récit, il vous suffit de cliquer ici

Cratère du Ngorongoro
Cratère du Ngorongoro

sans jamais,

Cratère du Ngorongoro
Cratère du Ngorongoro
Cratère du Ngorongoro
Cratère du Ngorongoro
Cratère du Ngorongoro
Cratère du Ngorongoro

Oh non !!! ne jamais s’en lasser…

Mais il faudra aussi pique-niquer, dans ou sous la voiture comme les guides, pour éviter de se faire dévaliser par les oiseaux cette fois-ci.

Cratère du Ngorongoro
Cratère du Ngorongoro

Puis il faudra sortir du cratère, sans avoir vu de léopards, un des rares animaux qui restera absent de notre tableau de chasse photo.

La remontée du cratère nous laissera un sentiment un peu amer, car effectuée par une piste traversant toute une zone ravagée par un incendie 3 semaines avant notre passage. Ca sentait encore le brûlé ! Le guide nous a expliqué que les feux étaient assez fréquents en saison sèche, mais nous avons eu un gros doute en voyant que celui-ci était vraisemblablement parti d’une zone de pique-nique…

Plus tard, un autre guide nous a même parlé d’écobuage, un comble dans une zone comme celle-ci !

Sur le retour en direction de Manyara, petite pose pour acheter des souvenirs, car nous pressentons la suite du voyage plus aléatoire…

Soirée et nuit à E Unoto Retreat, lodge masaï au bord du Rift.

Unoto Retreat
Unoto Retreat

Nous aurons droit à un spectacle d’acrobates et de danses Masaï, le premier sera très plaisant à regarder, le second nous laissera plus dubitatifs et délestés de quelques dollars supplémentaires.

Dimanche 29 octobre : depuis Arusha,

nous prenons un vol pour Le Selous, que nous pensions rejoindre directement, mais c’est finalement après une brève escale à Zanzibar

et une autre à Dar Es Salam, que nous arrivons à Mtemere Airstrip en fin d’après-midi.

Dar el Salaam
Dar el Salaam

Selous Mtemere
Selous Mtemere

Et là, changement d’ambiance…….par rapport au nord du pays, le guide qui nous prend en charge ne parle pas du tout français, son anglais est très approximatif et surtout incompréhensible, mais nous n’avons d’autre choix que de le suivre car l’avion qui nous a posé au milieu de cette brousse est déjà reparti.

Aérogare de Selous
Aérogare de Selous

L’homme en question nous emmène dans un campement où un responsable nous explique que les guides et cuisiniers qui doivent s’occuper de nous, nous attendaient en fait à Dar Es Salam et qu’ils vont faire la route pendant la nuit pour nous rejoindre.

Pour nous dépanner, il nous héberge pour la nuit dans 2 confortables tentes avec sanitaires en dur et nous allons diner dans le camp voisin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.