INTER-SEJOURS : Bénévolat en Tanzanie

0
14
inter-sejours
inter-sejours

Pouvez-vous nous parler de votre association, de ce qu’elle propose et de ses objectifs ?

Inter-Séjours a été créée en 1968 par Michelle Pierrot, qui a donné vie à cette association loi 1901 avec l’aide d’enseignants, de parents d’élèves et de conseillers juridiques, dans le but d’élargir les connaissances culturelles et linguistiques des jeunes et des adultes.

Au fur et à mesure des années, diverses formules ont vu le jour pour permettre aux gens de partir de façon économique : séjours au pair, jobs en hôtellerie-restauration, stages, séjours linguistiques.

Depuis quelques années, un nouveau département consacré au bénévolat a fait son apparition. Nous proposons différents sites et différentes missions en Afrique, en Asie et en Amérique Latine.

Selon vous, qu’est-ce que le bénévolat ?

Faire du bénévolat, c’est s’investir dans des associations de solidarité, régulièrement ou occasionnellement, en France ou à l’étranger.

Faire du bénévolat
Faire du bénévolat

Le bénévole ne changera pas de statut et restera étudiant, salarié, retraité, touriste, etc. Le bénévolat permet de découvrir un pays de façon utile, autre que touristique et spectatrice, et de s’impliquer dans une cause qui vous tient à coeur.

Combien y a-t-il eu de départs cette année ?

Nous n’avons pas encore effectué nos statistiques pour 2008. Nous pouvons vous dire qu’en 2007, nous avons envoyé 88 bénévoles, essentiellement francophones (français, belges, suisses), sur nos différents sites. Et ce chiffre est en constante augmentation.

Le bénévolat, une activité non rémunérée
Le bénévolat, une activité non rémunérée

Y a-t-il des aides financières pour ceux et celles qui désirent s’y rendre ?

Le bénévolat est une activité non rémunérée, nos participants doivent donc prévoir des frais de séjour comme pour tout séjour linguistique.

Ils nous demandent parfois de signer des conventions de stage afin de bénéficier de leur statut étudiant ou d’aide financières accordées par les missions locales, le conseil Régional, etc.

Peut-on joindre des jeunes revenus de là-bas et désireux de répondre à ceux qui désirent s’y rendre ?

Le programme étant international, nos adhérents à leur retour ne sont pas toujours localisables. Quand nous recevons des témoignages, nous les mettons sur notre site Web. Si des participants ont des questions, nous pouvons servir d’intermédiaire entre anciens et futurs bénévoles.

Les bénévoles sont bienvenus
Les bénévoles sont bienvenus

Les participants peuvent-ils apporter des fournitures (cahiers, stylos,…) ou des médicaments par le biais de votre association ?

Les bénévoles sont les bienvenus s’ils souhaitent apporter le matériel nécessaire afin d’améliorer les activités récréatives, sportives, artistiques ou musicales, etc. organisées sur le site choisi.

Toutefois, vous ne pouvez pas apporter de médicaments car ils seront interceptés par la douane.

Quels sont les différents sites que vous proposez pour la Tanzanie et les projets que les bénévoles sont amenés à réaliser ?

La Tanzanie et toute l’Afrique au sud du Sahara sont sévèrement touchées par les épidémies, la pauvreté et le VIH. Le nombre d’orphelins et d’enfants de la rue grandit de jour en jour à Dar Es Salaam et autres grandes villes.

Nous essayons de répondre aux besoins et aux attentes de la population locale en proposant des projets au sein d’orphelinats, l’enseignement de l’anglais aux enfants tanzaniens, des campagnes de prévention et de sensibilisation au VIH, un projet d’aide aux enfants handicapés, le soutien des femmes Masaï et enfin un programme de protection de la nature.

Epidémies, pauvretés...
Epidémies, pauvretés…
Répondre aux besoins
Répondre aux besoins
Un soutien, des projets
Un soutien, des projets

Quels conseils souhaitez-vous donner à celles et ceux qui désirent s’engager dans l’une de ces causes ?

Chaque participant devra être prêt à se rendre utile par un engagement bénévole et d’intérêt général. Tolérance, ouverture d’esprit, flexibilité, initiative personnelle, disposition à l’engagement et intérêt porté au pays et à ses habitants sont les conditions absolues et nécessaires pour un bon déroulement du programme.

Beaucoup reste à faire
Beaucoup reste à faire
Au plus près de la population
Au plus près de la population

Dans votre travail, vous serez aussi très souvent confronté à la réalité brute de la Tanzanie ce qui exigera de vous une grande stabilité et une grande résistance tant physique que psychique.

Mais la gratitude et le sentiment d’avoir accompli quelque chose d’utile vous dédommageront de votre peine et de vos efforts.

Marie-Hélène PIERROT

 

Comme vous le dites si bien : « la réalité brute de la Tanzanie » car eh bien oui, la Tanzanie ce n’est pas que des safaris… Nous vous souhaitons beaucoup de visiteurs de par nos pages et les invitons sans tarder à découvrir votre association ainsi que témoignages, photos de vos participants.

Toutes nos félicitations pour votre combat au quotidien : http://asso.intersejours.free.fr

 

Vous aussi avez effectué un voyage, safari, trek… au kenya, en Tanzanie ou à Zanzibar. Vous avez réalisé un site web et désirez paraître dans cette rubrique, alors, contactez-nous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.